AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 let's forget about everything but us w/ billie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neal Gallagher

avatar

MESSAGES : 279
INSCRIPTION : 10/10/2014
AVATAR : tony goldwyn
DOUBLE COMPTE : emma montgomery, la styliste un peu trop fêtarde et un peu trop mariée pour être heureuse
PSEUDO : julia ~ scarlett glasses
STATUT : widower who has recently discovered that he was dating a whore.

MORE ABOUT YOU
Désirs: take care of the kids, call aiden and have lunch with lydia and her husband, maybe stop drowning his sorrow in expensive old scotch.
Répertoire:

MessageSujet: let's forget about everything but us w/ billie   Ven 14 Nov - 11:27



Partir dans le Vermont n'avait pas été une décision prise à la légère. D'abord parce qu'il y avait Daniel et chaque fois qu'il le laissait à Rachel ou à l'un de ses neveux ou nièces, Neal avait l'impression de l'abandonner. Il estimait avoir donné à sa fille aînée le meilleur et il voulait la même chose pour son fils, même si les choses étaient différentes. Avec Rachel, il y avait eu Lindsay, même si elles ne s'entendaient pas toujours très bien. Aujourd'hui, il était seul pour élever son fils et à cinquante-deux ans, il n'envisageait plus ça de la même manière. Heureusement, Rachel était toujours là pour le rassurer et l'assurer que vouloir passer un week-end rien qu'avec Billie, loin de New York, ne faisait pas de lui un mauvais père. Il avait tergiversé un moment avant de céder. Il en avait envie, besoin aussi. Il lui semblait que depuis qu'il avait présenté sa petite-amie — Dieu que ce terme lui semblait inapproprié — aux siens, ils n'avaient pas réussi à passer un moment ensemble sans que quelque chose — ou quelqu'un — n'y mette un terme prématurément. Oh, il aimait ses enfants, il aurait fait n'importe quoi pour eux mais il avait besoin de calme, de temps à autre, et de se retrouver seul à seul avec la femme qu'il aimait. Aimait. Il l'avait réalisé doucement, au fil des jours et des réveils à ses côtés. C'était encore nouveau et il avait préféré garder ça pour lui jusque-là, de peur de l'effrayer. Billie était une femme libre, indépendante, il le savait et il craignait que précipiter les choses ne lui donnent envie de s'envoler. Un oiseau rare, Billie. Il avait encore du mal à comprendre ce qu'elle faisait avec lui, le cinquantenaire à l'existence déjà bien entamée, bien rangée. Elle avait toute la vie devant elle et pourtant elle était là, avec lui. Elle s'occupait volontiers de Daniel et elle ne manquait jamais de discuter avec Rachel lorsque celle-ci en avait besoin. Elle s'était fait une place dans sa famille comme dans son cœur et parfois, rien que de temps à autre, Neal songeait que c'était presque trop beau pour être vrai. Avec pareilles réflexions, peut-être, effectivement, qu'il avait bien besoin de ce week-end loin de tout.

Ce projet coïncidait justement avec la proposition de l'un de ses vieux copains de fac. Il en parlait depuis des mois et Neal avait fini par accepter. Lui qui n'était pas si sportif s'était finalement laissé tenter par une course de kayak qui aurait lieu le surlendemain de son arrivée dans le Vermont, lui laissant juste assez de temps — trop peu, à ses yeux, mais après tout, il n'en avait jamais assez — pour offrir à Billie le tête à tête qu'elle méritait. Il avait craint qu'elle refuse de partir avec lui, à cause de son travail, toujours très prenant, mais elle avait accepté, pour son plus grand bonheur. Ils purent donc quitter New York en début d'après-midi, le vendredi. Le trajet se déroula sans incident particulier. Neal n'était pas vraiment un adepte des voyages en voiture, il ne conduisait qu'en cas d'extrême nécessité mais ça avait quelque chose de très domestique, de se retrouver dans cette Audi aux côtés de Billie. C'était un peu idiot, qui apprécierait de faire six heures de voiture ? Lui, manifestement, s'il s'agissait d'être avec sa pe- sa compagne. Il détestait ce mot, petite-amie, qui lui donnait l'impression d'avoir quinze ans à nouveau alors qu'il en était bien loin. C'était le genre d'expressions qui le poussait à penser qu'il était peut-être trop vieux pour elle. Vingt ans les séparait et si pour certains, ça n'était rien, Neal avait la désagréable sensation de l'en prendre un peu plus conscience chaque jour. Mais ce n'était pas le moment d'y penser. Durant ce week-end, il voulait oublier tout ce qui n'était pas eux. Juste eux, tous les deux, perdus dans un chalet dans le Vermont, pendant un peu plus de quarante-huit heures.

« Nous y voilà » murmura-t-il en apercevant le chalet. Il se gara sans encombre et s'extirpa de l'habitacle du véhicule avec l'envie urgente de s'étirer. Malgré les deux pauses qu'ils avaient fait, ses jambes avaient grand besoin de se dégourdir un peu. Il contourna la voiture, après de brefs étirements, pour aller ouvrir la portière du côté passager. Vieux jeu peut-être mais c'était là une habitude que lui avait enseigné son père. « Si mademoiselle veut bien se donner la peine, fit-il, les clés du chalet à la main, pars devant, j'arrive avec nos affaires » ajouta-t-il en les tendant à Billie. Ne restait qu'à transporter leurs deux — ou trois — sacs jusqu'au chalet et leur week-end en amoureux pourrait enfin commencer. A la réflexion, Neal ne regrettait pas de s'être laissé tenter par cette escapade, c'était une excellente idée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soldierofdemocracy.tumblr.com
 

let's forget about everything but us w/ billie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORNING AFTER :: SEA, SEX AND FUN :: LES CHALETS-