AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm sorry but who are you ? ~ w/Katelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francesca Evans
LOST WOMAN 〤 You start running and your eyes are like screaming.
avatar

MESSAGES : 421
INSCRIPTION : 01/07/2014
AVATAR : Maggie Q
DOUBLE COMPTE : AW ◦ CB ◦ LB
PSEUDO : Mashed Woods ✰ Justine
STATUT : Célibataire

MORE ABOUT YOU
Désirs: Que le programme des nouvelles valves marche, boire un verre de vin, lire le prochain roman de Neal Gallagher, boxer avec Teddy, sauver la vie de patients, apprendre à mieux faire réchauffer les plats surgelés.
Répertoire:

MessageSujet: I'm sorry but who are you ? ~ w/Katelyn   Ven 5 Déc - 20:41



"I think you are a lost queen
Let me serve you, serve you "

En ce moment, la vie de Frankie se résumait à dormir, boire un verre de vin et aller travailler. Elle évitait à tout prix d'émettre la moindre pensée. Elle n'avait toujours pas effectué le test de dépistage du HIV et elle était déterminée à ne pas le faire, elle préférait être dans l'ignorance plutôt que de savoir qu'elle devrait vivre avec la maladie. D'autant plus qu'elle n'avait aucunement besoin de savoir puisque sa vie sexuelle se résumait en un mot : néant. Depuis qu'elle avait dit à Gale que leurs rendez vous en salle de garde étaient terminés, et que quelques heures plus tard elle apprenait qu'un patient lui avait peut être donné le SIDA, elle avait évité de se retrouver en tenue d'Adam devant un homme. Errant dans les couloirs de l'hôpital, concentrée sur sa tablette à regarder le dossier de son patient, elle réfléchissait à comment elle allait pouvoir lui annoncer qu'il rejetait la greffe de cœur et qu'elle devait de nouveau l'opérer.  « Mais vous aviez dit que cette fois ci serait sûrement la bonne ! » déclara son patient suite à cette annonce. Frankie inspira profondément. « J'ai dis qu'il y avait 90% de chances que ça marche. » reprit-elle. Elle savait qu'il ne fallait jamais donner de faux espoirs aux patients, mais qu'en général lorsqu'il y avait 90% de chances c'était plutôt un très bon pronostic, surtout lorsqu'on on a le talent chirurgical de Frankie. « Ne perdez pas espoir monsieur Watson, on retentera, vous êtes premier sur la liste d'attente pour une greffe. »renchérit-elle pour ne pas déprimer totalement le patient. Elle avait parfois cette façade un peu froide avec les patients, mais cette façon de s'exprimer lui permettait de ne pas laisser sa sensibilité prendre le dessus. Elle savait aussi qu'un peu d'espoir ravivait toujours le moral et il était important pour ses patients de ne pas le perdre. Frankie poussa un soupir de soulagement lorsqu'elle sortit de la chambre de son patient. Comme tout médecin elle détestait annoncer des mauvaises nouvelles mais ça faisait partie du métier. A peine eut-elle le temps de se diriger vers la machine à café qu'une interne interpella  « Docteur Evans, une jeune femme vous attend dans votre bureau » Frankie fronça les sourcils, elle jeta un œil à son agenda électronique, il n'y avait aucun rendez vous de prévu. Elle se dirigea donc vers son bureau, lorsqu'elle ouvrit la porte, elle y vu une jeune femme de dos, lorsque celle ci se retourna elle ne la reconnue pas pour autant. « Bonjour,  » dit-elle en lui tendant la main pour la saluer. Elle la regarda fixement pour essayer de voir qui ça pouvait bien être, peut être l'une de ses anciennes patientes, mais elle était incapable de mettre un nom sur ce visage.   « Est ce que je peux vous aider ? » demanda t-elle en prenant place sur le siège noir en face de la jeune femme.

_________________
When life has cut too deep and left you hurting, the future you had hoped for is now burning and the dreams you held so tight lost their meaning and you don't know if you'll ever find the healing. The sun is rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katelyn Leeroy

avatar

MESSAGES : 101
INSCRIPTION : 03/10/2014
AVATAR : jamie chung
PSEUDO : sail away (Tamara)
STATUT : single, what else?

MORE ABOUT YOU
Désirs:
Répertoire:

MessageSujet: Re: I'm sorry but who are you ? ~ w/Katelyn   Jeu 29 Jan - 21:04

i'm sorry but who are you ?
I'd like to think that somewhere, someone is feeling the same way.
So perhaps feeling alone isn’t such a bad thing.
For I know that you too, feel alone
and that alone makes me feel like we’re together.


En règle générale Kay est une jeune femme sûre d’elle, ou en tout cas c’est l’image qu’elle dégage, qu’elle se doit de dégager. Dans son métier, c’est vrai, c’est une chose primordiale ; la première impression est souvent décisive, et toutes les suivantes se doivent d’être dans la continuité. Pourtant, elle doit avouer qu’elle n’en mène pas bien large en ce moment-même, pas bien large du tout, mais qui pourrait l’en blâmer ? Ce n’est pas tous les jours qu’on s’apprête à rencontrer sa demi-sœur, demi-sœur dont on ignorait encore l’existence il y a peu et dont on est certain qu’il en va de même pour elle. Alors oui, en cet instant précis alors qu’elle se tient droite comme un i, au milieu du bureau de Francesca Evans, la dite demi-sœur, la courtier en œuvres d’art à bien du mal à s’empêcher de se tortiller nerveusement les mains et doit mentalement s’exhorter au calme. Il serait tellement plus facile, c’est vrai, de prendre ses jambes à son cou et tout simplement faire comme si elle ne savait pas, tenter d’oublier la nouvelle retentissante qu’elle avait dû arracher à son père. Sauf qu’elle n’est pas femme à choisir la solution de facilité, au même titre qu’elle estime que toutes deux méritent la vérité – et puis il y a, tout au fond d’elle, la voix qu’elle ne peut faire taire de cette petite fille qu’elle fut un jour et qui désirait si ardemment avoir une sœur.
Quand la porte derrière elle finit par s’ouvrir et qu’elle se retourne pour faire face à cette sœur inconnue, sa gorge se noue. Elle a presque du mal à lui retourner son bonjour alors qu’elle se saisit de la main tendue. La femme qui se tient devant elle est impressionnante, magnifique, elle dégage un tel charisme que Katelyn se sent tout à coup bien petite face à elle. Bien sûr, elle avait fait des recherches sur elle au préalable, avant de se présenter sur son lieu de travail, mais malgré les photos et articles élogieux sur ses qualités de chirurgienne cardio-thoracique émérites, rien ne l’avait préparé au final à la rencontre en chair et en os. Alors, quand celle-ci prend place dans son siège et la questionne indirectement sur la raison de sa présence, un moment de flottement passe. Elle devine l’interrogation de sa demi-sœur et se retrouve tout bonnement muette, figée sur place, presque terrorisée comme l’enfant qu’elle n’est plus. Elle se demande tout à coup ce qu’elle fait là, ce à quoi elle a bien pu penser. Il n’y a pas de bonne façon d’annoncer ce qu’elle a à dire, elle n’est même pas certaine qu’il y a une façon tout court et elle ne sait pas par où commencer. Se présenter, se dit-elle tout à coup, ce serait bien de commencer par-là se ressaisit-elle soudainement quelque peu. « Je m’appelle Katelyn Leeroy. » Lâche-t-elle d’une voix désormais plus sûre, plus proche de celle à laquelle elle est habituée, avant de marquer une autre pause, toujours incertaine sur la marche à suivre. Elle pourrait tourner un peu autour du pot, essayer d’amener le sujet en délicatesse – tant est que ce soit possible – et leur faire perdre du temps (encore plus de temps) tout en sachant la chirurgienne une femme très occupée, ou elle pourrait faire fi de la diplomatie pour une fois et aller directement au but, sans prélude, sans ménagement. « Et… nous partageons le même père. » Et c’est comme ça qu’on largue une bombe. En prononçant les mots, Kay elle-même a conscience de l’irréalisme profond de la scène, de ses paroles et en même temps quelque part elle est soulagée d’enfin le déclarer à voix haute. Maintenant, il reste à voir les retombées de son annonce, les répercussions de sa révélation. Elle se retrouve à nouveau bien muette et petite.


Spoiler:
 

_________________
    and when she was alone, she felt like the moon: terrified of the sky, but completely in love with the way it held the stars
    She was thunder and her smile would rattle my bones. She couldn't pile herself together but I fell in love with all of her. She was the death of me, the beginning and the end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm sorry but who are you ? ~ w/Katelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORNING AFTER :: MANHATTAN :: East Village :: LENNOX HILL HOSPITAL-